Biennale d'art 1+1

A l'été 2016, le Fonds Kirchberg a inauguré l'œuvre Dendrite de l'artiste canadien Michel De Broin dans le Labyrinthe du Parc Central au Plateau du Kirchberg. Depuis, cette sculpture, qui est un point de vue en hauteur, visible de loin, suscite la curiosité. Il fait découvrir aux promeneurs le labyrinthe végétal encore trop peu connu et incite à explorer davantage le Parc Central en général. Dans la continuité de cette première intervention, le Fonds Kirchberg et le Casino Luxembourg ont lancé 1+1, un projet artistique qui aura lieu tous les deux ans, visant à réaliser une œuvre éphémère dans le Labyrinthe.

Pour la première édition de 1+1, la proposition Recto-Verso du duo d'artistes luxembourgeois Charles Wennig & Laurent Daubach a été retenue en 2017.

En 2019, pour la seconde édition de cette manifestation. Le Fonds et le Casino Luxembourg ont choisi parmi quatre avant-projets l'oeuvre qui sera la plus en adéquation avec l'esprit du lieu pour succéder à Recto-Verso.

Il s'agit de Slow Teleport des artistes Alex Schweder et Ward Shelley.

L'infrastructure déployée pour Slow Teleport se veut une réponse directe à l'aménagement du labyrinthe du Parc Central du Kirchberg. La performance met en scène les deux artistes new-yorkais Alex Schweder (* 1970) et Ward Shelley (* 1950) ainsi que leurs collègues européens Matthew Brown et Clemens Klein, qui pendant une dizaine de jours vivront et travailleront ensemble dans un habitacle portable, suspendu au-dessus du labyrinthe en question. Dix jours sans jamais quitter le lieu, où la seule interaction avec l'extérieur proviendra des contacts noués avec les visiteurs qui voudront bien s'enquérir sur la signification de leur œuvre.

Le but de l'installation itinérante est la traversée du labyrinthe, sans jamais toucher le sol, comme par flottement au-dessus des buissons. Pour ce faire, l'équipe érige des ponts reliant plusieurs stations de ravitaillement visibles de l'extérieur. L'échange avec les visiteurs et l'élément social sont des points cruciaux dans l'œuvre de Schweder et de Shelley. 

Au final, ne resteront de leur passage que quelques traces, l'équipe s'étant lentement téléportée d'une extrémité du labyrinthe à l'autre.Une vidéo documentant la progression jour pour jour sera visible sur un écran géant érigé à l'une des entrées.

Slow Teleport est une pièce temporaire de « performance architecture ». Ce terme initié en 2007 pour décrire le travail de Schweder et de Shelley, reflète l'idée d'une architecture qui influerait directement sur nos comportements, et où se projetteraient nos identités.

La performance publique se déroulera du 23 juin au 3 juillet 2019. L'installation sera en place jusq'au 29 septembre 2019.



Art Biennale 1+1

In summer, 2016, the Fund inaugurated the work Dendrite by Canadian artist Michel De Broin in the Labyrinth of the Parc Central of the Kirchberg Plateau. Since then, this sculpture, which is a point of view in height, visible by far, arouses the curiosity. It allows the visitors to discover the still too little known plant labyrinth and incites to explore the Parc Central generally. In the continuity of this first intervention, the Fund and the Casino Luxembourg launched 1+1, an artistic project which will take place every two years, to create a temporary work of art in the Labyrinth.

For the first edition of 1+1, the proposal Recto-Verso of the Luxembourg artist duo Charles Wennig and Laurent Daubach was retained.

In 2019, the seconde edition of the event will take place. The Fonds Kirchberg and Casino Luxembourg have chosen among four preliminary projects the one that corresponds best to the spirit of the place after Recto-Verso.

The performance Slow Teleport showcases two New York artists, Alex Schweder (b. 1970), Ward Shelley (b. 1950), and European team members Matthew Brown and Clemens Klein. They will all live and work on an improvised portable structure above ground for ten days without leaving, talking to people who come to see them about the meaning of their work.

The premise of this piece is a crossing of the maze – not by walking through it, but by going over it without touching the ground. To do this they build bridges that link colourful numbered markers located above the hedges, high enough to be seen from the outside. These are also supply caches which map a route across the maze. 

The days are spent working, living, and engaging conversationally with every interested visitor. These conversations are not meant to be theoretical, but light and friendly, depending on how deep or serious the visitor’s interest goes. This social engagement is a crucial component of Schweder and Shelley's work. 

What remains once they are gone are only traces of their crossing, as they will have “teleported” themselves and their housing facilities from one side of the maze to the other.

A video documenting the event will be viewable on a screen built next to one of the maze entrances. 

Slow Teleport is a temporary piece of "performance architecture". The term, which was coined to describe their work in 2007, reflects the idea that architecture both gives cues for how we are to behave and offers itself as a prop for inhabitants to form and perform their identities.

The public performance takes place from 23th of june to 3rd of June 2019. The installation will remain on the site until the 29th of september 2019.