L'évènement de l'été 2017

Recto-Verso de Wennig & Daubach

A l'été 2016, le Fonds Kirchberg a inauguré l'œuvre Dendrite de l'artiste canadien Michel De Broin dans le Labyrinthe du Parc Central au Plateau du Kirchberg. Depuis, cette sculpture, qui est un point de vue en hauteur, visible de loin, suscite la curiosité. Il fait découvrir aux promeneurs le labyrinthe végétal encore trop peu connu et incite à explorer plus avant le Parc Central en général. Dans la continuité de cette première intervention, le Fonds Kirchberg et le Casino Luxembourg ont lancé 1+1, un projet artistique qui aura lieu tous les deux ans, visant à réaliser une œuvre éphémère dans le Labyrinthe.

Pour la première édition de 1+1, la proposition Recto-Verso du duo d'artistes luxembourgeois Charles Wennig & Laurent Daubach a été retenue.

L'installation de Wennig & Daubach s'articule de façon ludique et intelligente autour des mots composés et la notion de recto verso. La préférence des artistes va aux mots et aux fragments issus du langage quotidien dont ils transforment l'apparente banalité (par exemple, l'appellation française « parc central » et son pendant anglais inversé « central parc »). Au visiteur de faire le parcours du Labyrinthe en se frayant son chemin inventif grâce aux mots composés dont le sens est à rechercher au fil du parcours.


The event for summer 2017

Recto-Verso by Wennig & Daubach

In summer, 2016, the Fund inaugurated the work Dendrite by Canadian artist Michel De Broin in the Labyrinth of the Parc Central of the Kirchberg Plateau. Since then, this sculpture, which is a point of view in height, visible by far, arouses the curiosity. It allows the visitors to discover the still too little known plant labyrinth and incites to explore the Parc Central generally. In the continuity of this first intervention, the Fund and the Casino Luxembourg launched 1+1, an artistic project which will take place every two years, to create a temporary work of art in the Labyrinth.

For the first edition of 1+1, the proposal Recto-Verso of the Luxembourg artist duo Charles Wennig and Laurent Daubach was retained.

The installation of Wennig and Daubach articulates in a playful and intelligent way around the composed words and the notion of "recto verso". The preference of the artists goes to the words and to the fragments stemming from the everyday language. They transform the apparent banality of the language (for example, the French word "parc central" and its English inverted counterpart "central park"). The visitors are invited to make their way through the labyrinth, thanks to the composed words by searching their meaning.